La directrice de la protection de la jeunesse (DPJ) est chargée de l'application de la Loi sur la protection de la jeunesse (voir lois) . Cependant, elle n'agit pas seule. Elle est entourée d'une équipe d'intervenants qui exercent plusieurs responsabilités dont celles de : recevoir le signalement, décider si le signalement doit être retenu pour évaluation, procéder à l'évaluation de la situation, déterminer et appliquer les mesures pour corriger la situation et réviser la situation de l'enfant.

L'intervention de la DPJ auprès d'un enfant et de ses parents doit viser à mettre fin à la situation qui compromet la sécurité ou le développement de l'enfant et éviter qu'elle ne se reproduise, et ce, dans l'intérêt de l'enfant et dans le respect de ses droits.1

Qu'est-ce qu'un signalement?

Faire un signalement signifie communiquer avec le DPJ pour lui faire part d'une situation que vous considérez inquiétante compte tenu des confidences de l'enfant, des attitudes et des comportements manifestés par celui-ci ou par ses parents et qui vous font croire que l'enfant est en danger ou que son développement est compromis.

Il peut arriver que vous ayez des inquiétudes pour un enfant, mais que vous ne soyez pas certain de devoir ou non faire un signalement. Dans un tel cas, vous pouvez communiquer avec le DPJ qui pourra répondre à vos questions et vous guider dans les démarches à entreprendre.

Vous avez des inquiétudes à propos de la sécurité ou du développement d'un enfant? Contactez le 1 800 463-4834

Source : Faire un signalement au DPJ, c'est déjà protéger un enfant, Gouvernement du Québec, 2008.