Veuillez prendre note que ce site Web ne sera plus disponible à compter du 30 septembre prochain. Les informations qui s’y trouvent seront progressivement déplacées et mise à jour dans le nouveau site Web du CIUSSS de la Capitale-Nationale. Nous vous invitons à le consulter dès maintenant.

Ce changement fait suite à l’entrée en vigueur de la Loi modifiant l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l'abolition des agences régionales le 1er avril 2015. Le Centre jeunesse de Québec - Institut universitaire fait maintenant partie du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale.

 

 

   

 Cliquez ici pour accéder à l'information sur les séances du conseil d'administration du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

 

Bilan des DPJ
Dans le cadre de leur 13
e Bilan annuel, les directrices et les directeurs de la protection de la jeunesse, aussi directeurs provinciaux (DPJ-DP) souhaitent sensibiliser la population aux mauvais traitements psychologiques. Introduits en 2006, lors de la révision de la Loi sur la protection de la jeunesse, comme motifs pouvant compromettre la sécurité et le développement des enfants, les mauvais traitements psychologiques sont un mal silencieux dont on parle encore trop peu. C'est pourquoi les DPJ-DP prennent la parole pour expliquer et témoigner des impacts dévastateurs que les mauvais traitements psychologiques peuvent causer chez les enfants. Cliquez ici ​pour lire le communiqué émis.


La Fondation du Centre jeunesse de Québec est fière de poursuivre son engagement auprès des OEuvres Jean Lafrance dans leur nouveau projet de maison Jean Lafrance.

Depuis 18 ans, la Fondation du Centre jeunesse de Québec s’implique auprès des OEuvres Jean Lafrance
en offrant la Maison au pied de la Pente-Douce dont la Fondation est propriétaire. Cette maison a permis
d’accueillir près de 800 jeunes garçons de 14 et 18 ans pour les aider à devenir de jeunes citoyens
autonomes, responsables, actifs et engagés.

Pour plus de détails, téléchargez le communique Fondation CJQ.pdfcommunique Fondation CJQ.pdf.

 

 

Mobilisation sans précédent pour agir en prévention auprès de 12 000 jeunes nés de parents souffrant de problèmes de santé mentale
Les chercheurs, les cliniciens et la direction du CIUSSS de la Capitale-Nationale unissent leur expertise pour intervenir précocement auprès des jeunes à haut risque de maladies du cerveau comme la schizophrénie, la maladie bipolaire, la dépression majeure récidivante.
 
Dans la Capitale-Nationale, il y a approximativement 12 000 enfants nés d’un parent souffrant d’une maladie psychiatrique majeure. Ces enfants présentent un risque de 15 à 20 fois supérieur aux jeunes sans histoire familiale de développer à l’âge adulte une maladie du même spectre que leur parent, et plus de la moitié d’entre eux souffrent, dès l’enfance, de problèmes développementaux ou comportementaux qui nécessitent une consultation.
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 Vidéo corporatif

 
Obtenir Microsoft SilverlightVidéo corporatif